Vie privée 2.0 partie I : sortir de GOOGLE ( « googlefree »)

Vie privée 2.0 partie I : sortir de GOOGLE ( « googlefree »)

Vie privée 2.0 partie I : sortir de GOOGLE ( « googlefree »)

3 062 views

Nous initions une série de dossiers sur la vie privée sur Internet. Après les révélations de Snowden et l’effet anti-PRISM mondial que cela a généré , il était temps de passer au travaux pratiques. Rester anonyme, ne pas voir ses recherches stockées, utilisées, reliées à un profil, à des fins commerciales ou d’enquête de vie privée.
Il est affligeant de constater qu’après ces révélations et une fois le scandale (dé)passé, tout le monde continue comme avant: DELIRANT. Et quand je dis tout le monde, j’inclus : l’utilisateur (Ah le confort !!) et google lui-même !!!

Il est temps de refuser de « se faire googler en googlant » !!!

Google est une pieuvre sur le net, et ses activités ne se limitent pas à la recherche, mais aussi à des outils gratuits mis à disposition et intrusifs au possible : google analytics, google reader, google mail, youtube…etc. donc dans un combat pour l’anonymat , il va falloir jouer avec/contre tous ces outils. L’important à mon avis c’est d’empêcher de se faire profiler, ie mes recherches sur google + mes vidéos vues sur youtube + mail sur google = profil utilisateur donné à la NSA ou vendu par google…etc

1 Recherche et Moteurs alternatifs

Soyons clairs, aucun moteur alternatif n’arrive à la cheville de Google, par contre l’idée est d’avoir un « paravent » dans nos recherche sur Google. On garde le meilleur mais on ne se fait pas googler en retour. Nos recherches agrégées donnent une vision de notre vie à qui les consulterait, il s’agit donc :

-d’apparaitre masquer sur google
-de ne pas se faire logguer son ip ou repérer et stocker sur un serveur
-que votre fournisseur d’accès ne sniffe pas à tout va tout ce qui passe entre vous et le moteur

Globalement quand on cherche sur le Net, pas mal de bloggueurs donnent de mauvais conseils : soit les moteurs sont morts, soit ils ne garantissent pas votre anonymat, soit ils sont mauvais.
Un exemple avec le très souvent cité duckduckgo.com; lisons sa charte de confidentialité sur nos recherches :

We also save searches, but again, not in a personally identifiable way, as we do not store IP addresses or unique User agent strings. We use aggregate, non-personal search data to improve things like misspellings.

Similarly, we may add an affiliate code to some eCommerce sites (e.g. Amazon & eBay) that results in small commissions being paid back to DuckDuckGo when you make purchases at those sites

De la confidentialité à leur sauce, ils sauvegardent vos recherches et les agrègent, putain qui m’a conseillé ce moteur …

En comparaison , voici la charte de startpage.com, moteur européen qui vous masque et qui recherche sur google. La notion d’Européen est importante, car rappelons nous que dans l’affaire Snowden, il y avait les citoyens américains d’un coté et les autres (sans aucun droit ) devant la justice américaine :

Recueil des informations
Nous ne collectons aucune données personnelles sur nos visiteurs. Nada. Niente. Nichts.
Lorsque vous utilisez Startpage, nous n’enregistrons pas votre adresse IP, ni le type de navigateur que vous utilisez (Internet Explorer, Safari, Firefox, Chrome etc.), ni votre type de système (Windows, Mac, Linux, etc.), ni vos requêtes de recherche (mots, phrases). En réalité, les seules données que nous gardions sont les indicateurs globaux d’activité (nombre de recherches effectuées sur notre site chaque jour), et d’autres indicateurs d’activité pour chaque langue, et des données statistiques générales.
Cette politique du zéro-enregistrement protège votre anonymat, puisque les renseignements sur votre adresse IP, votre navigateur, et votre système, une fois combinés à d’autres données, peuvent identifier de manière unique votre ordinateur, votre emplacement, ou vous-même. Il est également important de ne pas mémoriser les requêtes de recherche, car elles peuvent aussi bien contenir des données personnelles. (Imaginez quelqu’un qui tape son nom ou son numéro INSEE.)

Pour moi , il faut donc utiliser : https://startpage.com/fra (et son pendant plus autonome vis à vis de google : ixquick.fr)

On jettera un oeil sur seeks.fr et yaci, dont le fonctionnement p2p ne me rassure pas et n’est pas simple.

A noter le dinosaure , Copernic, meta-moteur, le marteau pour écraser la mouche dans certains cas, mais qui est gratuit et paramétrable en version desktop pour PC :  http://www.copernic.com/fr/products/agent/

Framasoft propose un méta-moteur confidentiel framabee.org qui me parait très bien.

2 Statistiques sur votre site : vadé rétro Analytics

Imaginez que vous allez prendre votre voiture et que quelqu’un de chez google veuille tracer vos habitudes. Il vous donne un mouchard et vous dit: regardez c’est génial vous allez voir votre trajet en réel, calculer votre moyenne, votre vitesse actuel..etc.

Vous avez compris l’analogie entre le GPS(les données passent par où déjà ?) et vos statistiques: quel excellent outil de veille de tendances du web pour Google, revendable biensûr, toutes les surveillances possibles, les positionnements pour acheter une société etc…

Il existe pour pratiquement tous les cms du web, des statistiques locales (attention à la charge sur votre base de données) qui font ce que faisait Google , en moins bien, mais c’est suffisant.
exemple WP-statistics pour WordPress, etc…

 

3 Mail privatif : gmail finalement le plus gros scandale de ce post

Avant Snowden, pas mal de monde s’était aperçu que Gmail indexait les mails et les pièces jointes incluses (une honte) pour pouvoir contextualiser des pubs, mais pas seulement !!! Je me rappelle à l’époque des boss qui me sortaient qu’ils ne comprenaient pas pourquoi nos messageries merdaient alors que chez Google, il y a avait de l’espace et du service. Bonjour l’espionnage industriel qui en a résulté pour ceux qui ont migré leurs messagerie pro chez le Californien. Outre l’indexage, la modification de leur politique de confidentialité, leur a permis de rapprocher mails et recherche d’un même utilisateur.

Je vais faire simple, soit on paye une messagerie en prenant un domaine PERSO chez OVH, autour de 25€ l’année, et on aura la confidentialité max (le maillon faible étant le personnel d’ovh), soit, eh bien on aura pas grand chose de gratuit, confidentiel. Je dirai laposte.net, mais ils profilent aussi. En tout cas dix fois mieux que Gmail, et ils supportent le protocol IMAP.

 

4 Youtube t’entube

Google dispose de tellement de cash( paye tes impots la pieuvre) qu’il rachète tous ce qui fait du click. youtube n’a pas échappé à ça et bien entendu, votre profil s’enrichit de vos visionnages de vidéos. Ce service commence à me casser sérieusement les couilles, déjà par ce les pubs deviennent insupportables, deuxio par ce que si vous mettez du contenu en ligne, c’est Youtube qui en profite le plus.

-Regardez un minimum de vidéos sur ce site, nettoyez vos cookies avant et après, ne pas vous connecter sur le site pour éviter de facilité le profilage.
-si vous êtes un créatif, hébergez vous même votre vidéo et ne mettez sur youtube qu’un teaser avec une adresse web vers votre site. Vous vous faites de la pub gratos et vous n’aidez pas youtube

5 Produits connexes à GOOGLE : téléphone android, cloud, googlemaps, …

Biensûr ne pas acheter de téléphone android, ni Apple, des alternatives existent encore (pas pour longtemps avec le rachat par microsoft de Nokia) chez Nokia avec le Asha par exemple. sinon déconnectez les puces gps, localisation, participation à « l’expérience utilisateurs ».

Pas de cloud chez eux, déjà parce que les données ne sont pas forcément hébergées en France, et parce qu’ils vont regarder à l’intérieur. Pas de Google APPS, etc…

Pas de picasa et d’albums en ligne non plus, la reconnaissance des visages est à son apogée. C’est assez marrant de savoir qu’ils effectuaient certainement de la reconnaissance de visages en catimini et qu’ils ont finit par la mettre à disposition dans Picasa dont je n’ai jamais compris l’intérêt. Ils se foutent de notre gueule c’est clair.

6 en résumé

Avant que je ne fasse ce dossier, qui va s’étoffer au fil du temps, je ne pensais pas que « sortir de google » soit aussi difficile que cela. Les rachat de sociétés ont brouillé les pistes, les applications gratuites ont alléché les clients, l’énorme puissance informatique a permis le profilage, l’archivage, l’espionnage de l’humanité entière. L’état français a failli à sa mission de défense de la vie privée de l’utilisateur par ce qu’il espionnait lui aussi de son coté, via Orange et la téléphonie mobile, ses congénères au même moment.

Clairement si comme moi, les paroles des patrons de Google et de facebook, sur « la vie privée a été une anomalie », vous font bondir, reprenez vous et laissez tomber le confort d’un service truqué pour mettre en place des solutions simples de protection.
Si vous êtes un chef d’entreprise , imposez dès maintenant la sortie de google dans les pratiques de vos collaborateurs.

A l’origine de l’internet, le choix du protocol TCP/IP a été contestable, car il est complètement non sécurisé, les firmes américaines ont depuis exploité toutes les autres failles du réseau. Il est trippant pour moi de laisser le robot de google indéxé cette page et la faire remonter dans le moteur de recherche; tiens un google is the best glissé là brouillera certainement les pistes !!!! A bon entendeur…

 Logo Google Free à installer sur votre site si vous suivez mes recommendations :
google-free label

About the author:

Ingénieur ENSEA, 15 ans Manager IT Support pour des grands comptes, maintenant Indépendant au sein de FRENCHYTECH, conseil en SI pour PME/TPE

  1. Grimaitre Daphne  - 9 juillet 2014 - 20 h 17 min

    mon nom de doit pas apparaître lors d’une recherche. Je ne veux pas que l’on me retrouve sur internet. (pae exemple photo)

    • abds69  - 24 juillet 2014 - 19 h 14 min

      bonjour, sur un pc différent du votre, cherchez vous sur google et allez sur chaque résultat pour voir la source et supprimer à la source si c’est possible, sinon faire descendre ce résultat pour google.. Le controle d’image, e-réputation c’est un marché maintenant

Leave a comment

Back to Top